Accueil » Archives pour Jean-Luc » Page 2

À propos de Jean-Luc

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent Jean-Luc a créé 34 entrées de blog.

La Drague du samedi 4 août

Par |2018-08-05T08:28:35+02:00août 5th, 2018|Articles|

Bien qu’elle n’apparaisse pas à chaque fois, c’est une bien belle épave qui ne se dévoile qu’à ceux qui le méritent & aujourd’hui vous y étiez….

Une belle sortie avec un bel  équipage motivé

Sortie du 14 juillet

Par |2018-07-15T18:03:21+02:00juillet 15th, 2018|Articles|

barge cargo 132 dite le LAVABO

la mer était belle

les participants honfleurais & bayeusins (ou bajocasses) fort chaleureux

what else ?

vous, pour la prochaine sortie…

Commentaires fermés sur Sortie du 14 juillet

Retour à quai

Par |2018-04-21T21:54:23+02:00avril 21st, 2018|Articles|

Cédric, Jeroen, Loïc, Patrick (N) & Sébastien sont heureux de vous faire part de la fin de l’hivernage de Viking.

Il sera remis à l’eau ce dimanche 22 avril après tous les bons soins hivernaux qui lui ont été prodigués.

AMOCO CADIZ week-end du vendredi 31 août – dimanche 2 septembre 2018

Par |2018-05-31T18:10:18+02:00février 11th, 2018|Articles|

3 plongées (samedi matin, après-midi & dimanche matin) dont 2 sur l’AMOCO CADIZ, avant & arrière, niveau mini N2 confirmé ayant déjà goûté au 20 à 40 mètres encadrés.

attention, cette épave étant prisée, la réservation définitive du week-end est à confirmer avant le 10 février…. à vous de voir

Hébergement du vendredi soir au dimanche matin en centre UCPA, 3 par chambre….

3 plongées (blocs fournis), 2 nuitées, 3 repas, 177€ pour les plongeurs(ses) autonomes, 190€ plongeurs(ses) encadré(e)s,    reste le transport à votre charge, 14360 Trouville à 29870 Landeda (à titre indicatif, à 4 par auto, 3 passagers payants, selon Mappy, 5 heures de route, compter 30 à 40€ par personne pour l’aller retour)

inscriptions sur cet article via les commentaires

GP & +

Jean Luc – Jeroen – Patrick – Olivier – Sandrine

N3

Marie Laure -Morgan – Fabien – Emmanuel L – Nicole

(suite…)

sortie du 4 février

Par |2018-02-05T19:18:10+02:00février 5th, 2018|Articles|

En attendant avec impatience nos plongées manchottes à 14°, petite escapade au complexe tempéré chartrain pour

quelques exercices avec nos plongeurs en herbe, décidés & résolus à tout comprendre de la pratique subaquative….

Commentaires fermés sur sortie du 4 février

Weekend 30/09 & 1/10 & pensée…

Par |2017-09-27T07:56:55+02:00septembre 27th, 2017|Articles|

des pleines mers trop matinales cette fin de semaine pour que nous engagions des sorties… on se retrouve peut-être en octobre….

une pensée attristée & amicale à ses proches pour Sylvain THIREL, plongeur de Pont Audemer, qui a partagé quelques unes de nos sorties l’an dernier & qui nous a quitté un peu trop tôt….

 

 

 

Commentaires fermés sur Weekend 30/09 & 1/10 & pensée…

NIOBE du 24 septembre

Par |2017-09-25T07:24:52+02:00septembre 24th, 2017|Articles|

tournicoti tournicotin, des fois vaut mieux savoir lâcher prise et passer la main plutôt que de rentrer broucouille, merci Patrice

une plongée top, visi top, épave parmi les tops, équipage TOP, what else….

Le 11 juin 1940 au Havre c’est la débacle, la ville est bombardée par l’aviation allemande, les raffineries sont en flammes les réfugiés fuient devant l’avancée allemande, beaucoup veulent traverser l’estuaire de la Seine. Trois navires sont amarrés quai Joannes Couvert, le Paramé, le Syrie et le Niobé

Le Niobé de la Société Navale Caennaise, vapeur de 79m de long construit en 1920 a été réquisitionné par l’armée il est chargé de tonnes de munitions et de vivres qu’il devait aller décharger à Dunkerque. Mais Dunkerque est encerclé, il arrive donc au Havre mais il est impossible de décharger la cargaison car les dockers ne travaillent plus. Il est alors décidé de faire appareiller le Niobé pour un port situé de l’autre côté de l’estuaire, vraisemblablement Caen. Dans le plus grand désordre des centaines de personnes embarquent sur le Niobé qui va quitter Le Havre entre 14h30 et 15h. Vers 17h le Niobé est bombardé par deux avions allemands, ou quatre selon d’autres témoignages, une énorme explosion coupe le navire en deux, il coule rapidement. Il n’y aura que 11 survivants, 7 passagers et 4 membres d’équipage; tous blessés ils seront recueillis par le Cotentin et débarqués le soir à Ouistreham. Le nombre des disparus est difficile à évaluer, il semblerait qu’environ 800 personnes soient embarquées au Havre, mais le Niobé aurait déjà eu à bord à son arrivée entre 300 et 400 personnes dont des juifs belges et hollandais. Bien que des recherches aient eu lieu rien ne peut être vérifié, et la présumée présence à bord de diamantaires belges et hollandais alimenta pendant longtemps la rumeur selon laquelle le naufrage du Niobé aurait dispersé au fond de la mer un « trésor de diamants ».

La partie arrière du navire étant la seule ayant partiellement résisté à l’explosion. La cheminée est couchée en un seul morceau sur ce qu’il reste des superstructures, l’hélice de rechange sur la dunette, le site est jonché de nombreuses munitions de divers calibres.